Wellness

Se connecter à la Terre – Le Chemin vers l’Harmonie

Charlotte Saint Jean fait une méditation pour se connecter à la Terre, seule, assise en tailleur sur une rocher, en pleine nature, dans la forêt.

Avez-vous déjà vécu une période où les difficultés s’enchaînent ? L’impression que tout arrive pour vous mettre des bâtons dans les roues ? Bref, rien ne va, même votre chat vous tourne le dos ce matin. La vie vous emmène sur un chemin sinueux, ponctué de défis, de transitions et de questionnements. C’est le moment de vous poser et de vous recentrer. Se connecter à la Terre est une solution et surtout un outil puissant pour rétablir le calme et l’équilibre quand tout part à vau-l’eau. Que nous soyons mère, mariée ou non, entrepreneuse spirituelle ou tout simplement en quête de sens, faisons confiance à notre instinct subtile. Il nous appelle à nous ressourcer auprès de notre Terre-Mère. Poursuivez cet article et  adopter nos doux conseils pour retrouver ce lien avec Gaïa.

Renouer avec la Nature

Lorsque la vie devient tumultueuse, il est facile de se perdre dans le tourbillon des responsabilités et des préoccupations. Cependant, la Terre nous offre un havre de paix et de guérison. Prendre le temps de se connecter avec la nature peut être un premier pas puissant vers la réconciliation avec soi-même. Voici quelques idées à explorer.

 

Dans chaque promenade avec la nature, on reçoit bien plus qu’on ne recherche.” John Muir, poète, botaniste, inventeur et écrivain de la nature

 

Les balades en pleine nature 

Promenez-vous dans les parcs, les forêts ou au bord de l’eau. Prenez le temps de ressentir la douce caresse du vent sur votre peau et d’écouter le chant des oiseaux. Cela vous semble un tantinet niais voire cliché ? Et alors ? Cette immersion dans la nature peut réellement apaiser l’esprit et nourrir l’âme.

La sylvothérapie ou bain de forêt est un bon moyen pour reconnecter avec la nature et avec soi-même. Enracinés profondément dans la terre, les arbres vous aident à sentir cet ancrage et ce lien avec notre planète.

Charlotte Saint Jean se balade dans la forêt.

Faîtes l’expérience :

  • 30 minutes minimum de balade ;
  • pas de téléphone portable (les arbres communiquent naturellement entre eux via leur réseau racinaire !) ;
  • seule ou en petit groupe ;
  • en silence ;
  • marchez au milieu des bois ;
  • observez les écorces, les racines, la mousse ;
  • écoutez le bruit du vent dans le feuillage ;
  • touchez et enlacez les arbres.

 

Au Japon, les promenades forestières, nommées shinrin yoku, sont reconnues comme une médecine préventive depuis 1982. 

Si les bains de forêt permettent une profonde connexion à la Terre, ils ont également des bénéfices sur la santé scientifiquement démontrés :

  • diminuer le stress ;
  • renforcer le système immunitaire ;
  • améliorer le sommeil ;
  • favoriser la détente et l’épanouissement personnel ;
  • améliorer la concentration.

 

C’est tellement normal tous les jours de sortir dans la nature et de sentir les troncs des arbres, la terre, d’avoir une connexion aux cinq éléments. Pour moi, c’est juste viscéral, primordial dans mon quotidien. C’est en tête de ma “to do” liste. Sans ça, je ne fonctionne pas. Charlotte Saint Jean

 

✰✰✰ Retrouvez les enseignements de Charlotte dans son programme Fondations École de Terre, pour vous découvrir, vous reconnecter à la Terre et trouver votre place.

Le earthing ou connexion à la Terre : pieds-nus, au contact direct avec le sol

Comme le soleil, l’énergie de la Terre est essentielle pour notre santé. Avec nos modes de vie de plus en plus sédentaires, repliés dans nos maisons devant nos écrans, notre corps se coupe de cette force énergétique. Chaussons à l’intérieur, chaussures à l’extérieur, la connexion se fait rare.

Le “earthing” ou “connexion à la terre” consiste à établir un contact prolongé avec l’énergie électrique subtile et naturelle de la surface de la Terre. L’objectif : augmenter notre vitalité.

Nos conseils :

  • Le plus simple, marcher pieds-nus à la maison, dans son jardin, à la plage, sur la pelouse ou dans le sable.
    Essayez, tôt le matin, dans l’herbe humide. C’est tellement énergisant. Les enfants adorent. Si c’est compliqué la semaine, profitez du week-end ou de vos vacances pour laisser vos pieds à l’air libre.
  • Réserver au moins une séance d’un peu plus d’une heure de marche par semaine.
  • Enterrer ses pieds dans un trou d’environ 60 cm chaque matin et rester debout pendant 30 à 40 minutes dans la position. Cette pratique, encouragée par le maître yogi Sadhguru, permet de s’harmoniser avec les voies de la terre et de faire disparaître les allergies.
    Si vous vous sentez à l’aise, enterrez-vous jusqu’au cou !
  • Trouver un sentier pieds nus. Ce type de parcours est spécialement aménagé pour les citadins qui veulent se déstresser et se relier à la Terre.

Pieds nus d'un couple marchant sur le sable en bord de mer

Une séance de 80 minutes apporte de nombreux bienfaits :

  • un effet anti-inflammatoire ;
  • une meilleure fluidité du sang et oxygénation des tissus ;
  • une diminution de la fatigue ;
  • une amélioration du sommeil ;
  • un renforcement des muscles, de l’équilibre et de la souplesse ;
  • une stimulation des zones réflexes du pied.

Certains pratiquent la course pieds nus, aussi appelée barefoot, pour retrouver une foulée naturelle. D’autres adoptent ce style de vie au quotidien. À vous de voir. Mais soyez indulgente avec vos enfants s’ils refusent de porter leurs nouvelles chaussures.

 

Si ce n’est pas tous les jours, au moins pendant ces trois jours, de Pradosham (deux jours avant la nouvelle lune) à Amavasya (jour de la nouvelle lune), essayez de marcher pieds nus et de vous asseoir par terre, en particulier en tailleur. Les deux pratiques favorisent une connexion énergétique profonde et créent l’expérience de faire partie de la Terre”. Sadhguru, Maître yogi indien

 

Le jardinage : mettre les mains dans la terre

Retrouvons cette activité simple que pratiquaient nos grands-parents et arrières grands-parents … pour se nourrir.

Les temps changent !

Aujourd’hui, cultiver un jardin, même petit, peut être une expérience profondément enrichissante pour son épanouissement personnel. Sentir la terre sous ses doigts et voir les plantes pousser avec amour peut renforcer notre connexion avec la Terre et stimuler notre créativité. Mais pas que.

Mains dans la terre d'une femme en train de jardiner
Enfouir ses mains dans le sol et être en contact avec la terre permet de recevoir les ions négatifs de notre planète. Ces particules bénéfiques pour notre corps, chargé d’ions positifs, rééquilibrent notre organisme.

 

 

Faites quelque chose dans le jardin où vous vous salirez les mains. Ceci va constituer en vous une mémoire physique naturelle de votre mortalité. Si vous mettez les mains dans la terre chaque jour, votre corps saura qu’il n’est pas permanent. Ce rappel de votre mortalité est l’élément clé de votre processus spirituel.” Sadhguru

 

Les huiles essentielles, les pierres et la musique pour accompagner l’ancrage à la Terre

Les huiles essentielles peuvent faciliter l’ancrage à la Terre lors d’une méditation, d’un massage ou tout simplement en diffusion dans votre espace de vie. La lavande, le patchouli et le vétiver ont des propriétés apaisantes et équilibrantes. En aromathérapie, elles créent une atmosphère de calme et de sérénité, favorisant ainsi le rapprochement avec la Terre.

En lithothérapie, les pierres naturelles comme la tourmaline noire, le jaspe rouge et le grenat sont connues pour leurs vertus d’ancrage. Portées en bijoux, cachées dans une poche ou un sac à main, ou placées dans un coin de la maison, elles peuvent renforcer votre lien avec la nature.

Enfin, la musique  à 432 Hz est une fréquence de résonance naturelle considérée comme étant en harmonie avec la Terre et l’univers. Et pourquoi pas des sons de la nature ou des tambours chamaniques pour se plonger dans un état de relaxation intense et favoriser ainsi une connexion plus profonde avec la planète ?

Essayez d’intégrer ces éléments dans votre pratique quotidienne pour vivre une expérience plus immersive de la connexion à la Terre.

Se connecter à la terre avec le yoga

Le yoga est une pratique millénaire qui offre une voie vers l’harmonie intérieure en s’alignant avec les cycles de la Terre. Cette discipline dispose d’outils puissants pour aider à trouver l’équilibre, à prendre conscience de soi et à s’enraciner dans le présent.

Les postures d’enracinement

Le yoga propose des postures (asanas) spécifiques pour nous ancrer dans le sol, renforcer notre relation avec la Terre et en même temps, nous élever spirituellement.

La posture de la Montagne (Tadasana)

La posture de la Montagne (Tadasana) est un asana essentiel et la base de toutes les postures debout. Elle marque le début ou la fin d’une pose et sert de transition entre certaines séquences.

Charlotte Saint Jean et Cécile Roubaud en pose de yoga dans la posture de la montagne au bord d'un lac pour se connecter à la Terre.

Commencer ou revenir à cette pose aide à :

  • s’enraciner ;
  • retrouver l’équilibre ;
  • installer ou récupérer son souffle ;
  • poser une intention ;
  • augmenter la sérénité du corps et de l’esprit ;
  • ressentir la stabilité sous les pieds.

Leur positionnement illustre parfaitement la notion d’ancrage. On utilise toute la surface du pied pour former un socle profond et solide. Le poids du corps est  réparti des coussinets au talon.

Balancez légèrement d’avant en arrière pour ressentir l’ensemble du pied étalé au sol puis immobilisez-vous en relâchant doucement les orteils écartés au sol. 

Fermement installée, sentez l’enracinement mais aussi une certaine hauteur dans le corps et l’esprit. Telle la montagne qui prend naissance solidement et paisiblement dans la Terre et s’élance vers le ciel.

 

La posture de la Montagne permet de s’offrir un instant pour soi, pour sentir le souffle, la présence du moment, regarder à la fois vers l’intérieur de soi et vers l’avant, vers la direction où l’on va.“ Charlotte Saint Jean

 

La posture de l’Arbre (Vrikshasana)

Placer le pied droit contre la racine de la cuisse gauche et se tenir debout sur l’autre pied, tel un arbre en terre. Cela est connu comme vrikshasana, la posture de l’arbre.” Gheranda samhita, chapitre III, verset 36

Pose de yoga d'enracinement posture de l'arbre

Quelle meilleure image que l’arbre pour représenter l’enracinement dans la terre et le lien avec Gaïa. Véritable pont entre la terre et le ciel, il étend ses racines à travers la forêt pour se ressourcer, communiquer, guérir et se renforcer. Il reste fort et solide malgré les aléas climatiques.

Cette posture amène à explorer notre force interne. Une qualité importante pour affronter les hauts et les bas de la vie. Elle améliore :

  • la stabilité : être sur un seul pied augmente le niveau d’équilibre. C’est une pose parfaite à réaliser en prévention des chutes ;
  • l’alignement physique, émotionnel et spirituel ;
  • la clarté de vision ;
  • la confiance en soi ;
  • la concentration.

Le calme et l’apaisement retrouvés, ces deux postures ouvrent les portes d’une respiration plus profonde, en adéquation avec le rythme terrestre. La méditation d’ancrage peut s’inviter dans ce voyage au centre de vous-même.

✰✰✰ Profitez de l’expérience de Charlotte Saint Jean pour vous connecter avec la Terre mère. Inscrivez-vous au week-end de connexion La Sagesse de la Louve dès maintenant.

La méditation et la respiration pour s’ancrer

La méditation et la respiration conscientes sont des outils puissants pour calmer le mental, réduire le stress et se reconnecter avec son essence profonde. Si vous le pouvez, méditez en plein air, sous le ciel ouvert, pour renforcer la connexion à la Terre.

Les yeux fermés, respirez calmement et concentrez-vous sur la plante de vos pieds. Imaginez les racines s’enfoncer profondément dans la terre et s’étendre dans le sol. Visualisez ces tentacules parcourir la forêt et prendre de plus en plus d’espace.

À l’inspiration, vous absorbez les nutriments de la terre nourricière. Vous sentez l’énergie remonter dans votre corps. D’abord dans les pieds, les jambes, puis lentement dans le dos, la poitrine et enfin la tête. À l’expiration, imaginez les racines se développer dans cet espace souterrain, se multiplier et se renforcer.

Vous inspirez encore doucement. Cette fois, une force régénératrice se propage dans tous vos membres jusque dans les veines, les artères et dans les plus petites cellules de votre corps. Vous sentez la vitalité dans tout votre être. En expirant, vous transmettez cette puissance nouvelle à vos racines qui se déploient de plus en plus loin.

✰ À lire aussi : Les Bienfaits de la Respiration sur la Santé

La connexion à la Terre ne se limite pas à notre relation physique avec la nature et à notre pratique du yoga. La manière dont nous choisissons de vivre nos vies au quotidien influence aussi largement ce lien. L’amour et la bienveillance envers nous-mêmes, envers les autres, et envers notre planète sont des piliers essentiels de cette union profonde avec la Terre.

✰✰ ✰ Découvrez la formation complète Ecole de Terre – Pour une vie simple et connectée, avec Charlotte Saint Jean.

 

One thought on “Se connecter à la Terre – Le Chemin vers l’Harmonie

Leave a Reply